Clinical Case 6 by Dr Schirmer on Poland Syndrome

Cas clinique : Révision d’un Syndrome de Poland par le Dr. Schirmer

Diagnostic et correction d’un Syndrome de Poland et d’une asymétrie mammaire persistante d’une jeune femme :

Présentation du cas

Chirurgie avec implant

Conclusions

À propos de l'auteur

Scénario clinique

Première intervention par un premier chirurgien

À l’âge de 15 ans la patiente a reçu deux implants en sous-cutané :

  • un implant mammaire droit sous-cutané , pré-rempli de gel de silicone, par voie péri-aréolaire.
  • un autre implant standard en gel de silicone, est mis en place par voie axillaire, en position sous-claviculaire.

Deux mois plus tard l’implant sous-claviculaire doit être retiré en raison de la survenue de complications. L’implant sous-claviculaire s’est déplacé par rapport à sa position initiale et s’est rompu en voulant le repositionner. Il a été retiré par la même incision. L’implant mammaire est quant à lui resté en place.

 

Deuxième consultation avec le Dr Schirmer

En raison du résultat de sa première intervention, jugé insuffisant , la patiente consulte le Dr Schirmer à l’âge de 33 ans. L’examen clinique montre une persistance de la déformation due à l’absence de muscle grand pectoral et à une coque rétractile déformant l’implant mammaire. La cicatrice est inesthétique.

Chirurgie

L'intervention avec l'implant 3D personnalisé

La décision est prise de réintervenir en deux temps opératoires :

  • mise en place d’un implant sur-mesure en élastomère fabriqué par conception assistée par ordinateur (CAO),
  • changement de l’implant mammaire.

Première ré-intervention

Trois mois après la consultation, la première intervention est réalisée sous anesthésie générale :

  • passage par voie d’abord axillaire en forme de S, sans utilisation de l’ancienne voie d’abord,
  • dissection peu hémorragique, permettant de créer une loge au contact de la paroi thoracique,
  • positionnement de l’implant sur-mesure en laissant en avant l’ancienne prothèse mammaire et la capsule fibreuse épaisse qui l’entoure,
  • fermeture simple de la peau en deux plans, sans drainage nécessaire.

Suites opératoires

Suites simples et peu douloureuses (paracétamol), pas de ponction nécessaire en l’absence de collection séro-hématique post-opératoire.

Sortie le deuxième jour

Deuxième réintervention 6 mois après

Changement de l’implant mammaire en reprenant la voie axillaire : le plan fibreux capsulaire est respecté en arrière pour maintenir une cloison entre les deux implants et éviter un glissement de l’un sur l’autre.

Une nouvelle loge plus large est créée en avant pour le nouvel implant mammaire souple, rempli de gel de silicone. Remodelage du sein gauche tubéreux et ptosé avec dermo-mastopexie péri-aréolaire.

Repositionnement symétrique de l’aréole du sein droit.

Résultat

Le résultat immédiat est très satisfaisant pour la patiente (Fig.3 ). La symétrie thoracique et mammaire est bien améliorée.

Auteur

Le Dr Claudia Schirmer est chirurgienne plastique, esthétique et reconstructrice ainsi que pédiatre. Elle travaille à l'Hôpital Italien de Buenos Aires en Argentine. Elle est aussi membre de la Société Argentine de Chirurgie Plastique.