pectus excavatum - AnatomikModeling - 3D
Pectus Excavatum
Traitement par implant 3D sur mesure
Pectus Excavatum
Prothèse trachéo-bronchique 3D sur mesure
Innovation en Pneumologie
Première prothèse trachéo-bronchique 3D sur mesure au monde
Innovation en Pneumologie

Conception d'implants 3D sur mesure

AnatomikModeling conçoit des implants sur mesure s’adaptant à l’anatomie de chaque patient, pour traiter de façon peu invasive des pathologies telles que le Pectus Excavatum ou le Syndrome de Poland.

AnatomikModeling est le fruit de 10 ans de collaboration avec le CHU de Toulouse et du mariage de la chirurgie réparatrice de pointe et des technologies de modélisation 3D les plus innovantes.

 

En savoir plus
Pectus Excavatum innovation

Traitement du Pectus Excavatum

Correction de la déformation thoracique par implant 3D sur mesure adapté à chaque anatomie.
 

Syndrome de Poland - Implant 3D sur mesure

Traitement du Syndrome de Poland

Correction de l'abscence du muscle grand pectoral par implant 3D sur mesure adapté à chaque anatomie.

Chirurgiens référents AnatomikModeling

Un réseau de chirurgiens reconnus

Les meilleurs chirurgiens sélectionnés par AnatomikModeling à votre service. 
 

Témoignages
  • L'avantage de la technique de comblement par implant 3D est la simplicité par rapport aux techniques que nous avons pu pratiquer, les techniques orthopédiques que sont Ravitch et Nuss. On est vraiment dans une chirurgie peu invasive, où on ne va pas du tout toucher au thorax osseux, et donc source de beaucoup moins de douleur en post-opératoire et avec un résultat définitif quasiment immédiat.

    En effet, la prothèse s’adaptant au creux, on a dès le lendemain des patients qui sont heureux du résultat, qu’ils peuvent voir directement. Et avec beaucoup moins de douleur que les techniques de Ravitch ou Nuss, dites « mini invasives », mais tout de même extrêmement douloureuses.

    Pr Assouad, Dr Debrosse, chirurgiens thoraciques, Hôpital Tenon à Paris
  • Nos remerciements les plus chaleureux à l’équipe AnatomikModeling et au professeur Chavoin qui nous permettent d’offrir une alternative viable aux techniques orthopédiques pour les patients atteints de Pectus Excavatum. Il est maintenant possible de corriger le thorax en entonnoir avec une opération qui comprend un séjour d'un ou deux jours et une gêne postopératoire modeste contrôlable avec des analgésiques non-opioïdes tels que le paracétamol ou l'ibuprofène. Le résultat est immédiatement visible. Une fois intégrée par le corps, la prothèse peut rester en place toute la vie. La littérature montre que plus de 6 000 interventions ont été effectuées au cours des 15 dernières années et nous sommes fiers de pouvoir aider nos patients.

    Témoignage du Service de Chirurgie Pédiatrique, Florence (Italie)
  • La possibilité d'avoir recours à des implants anatomiques sur-mesure à partir d'un scanner a entraîné un changement radical dans la solution de problèmes tels que le Pectus Excavatum ou le Syndrome de Poland, ce qui n'était possible jusqu'à présent qu'avec des techniques plus complexes et davantage de complications. L'implant permet une correction parfaite et beaucoup plus fine que le moulage externe traditionnel. Les résultats que le patient perçoient sont bien meilleurs.

    Dr. Jesús Benito Ruiz, Antiaging Group Barcelone (Espagne)
  • Nous avons récemment intégré à notre expérience dans la correction du Pectus Excavatum la technologie des implants 3D sur mesure. C'est une technique sûre et fiable qui donne d'excellents résultats dans une procédure chirurgicale unique, toujours pratiquée par voie extrathoracique et peu invasive. La reproductibilité de la chirurgie permet d’obtenir de grandes améliorations esthétiques, même chez les patients précédemment opérés par des techniques de réparation invasives et, surtout, dans les cas de Pectus Excavatum asymétrique.

     

    Dr. Hernández, Dr. J Fibla, Dr. Molins - Chirurgie Thoracique, Barcelone (Espagne)
  • N’étant plus gêné de me mettre torse nu, je peux aller à la plage, à la piscine et je viens même de terminer une cure thermale. Toutes activités que je m’interdisais avant l’intervention de mon Pectus Excavatum. La cicatrice est pratiquement devenue invisible et le ressenti de l’implant très faible. Mon seul regret est de commencer à vivre sereinement à 65 ans. Mais enfin mieux vaut tard que jamais.

    Claude, 65 ans, Soustons, France